Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Combava, Yuzu, Ichang papeda...

Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par Lewie » 30 Mars 2015, 17:19

Salut les gars,

voilà, ça fait un bout de temps que je discute de façon épistolaire avec une dame japonaise qui fait pousser ses propres yuzus, et elle m'a donné l'autre jour son point de vue sur les autres cultivars qu'on a souvent du mal à trouver et donc, qu'on cherche ardemment.

Je vous transmets ses mots traduits en français ici :

Dear Louis,

Congratulations with your Yuzu plant. Yuzu trees here, grown outside, have not started budding yet.

The online plant shop is one of the major dealers in Japan, catering for domestic retail customers.
They bulk purchase young plants from producers and simply sell them on to amateur gardeners like me,
and have no desire to get involved in exports. Even if you find a producer willing to export, he would
not sell to retail customers – it is too much bother with the requirements of phytosanitary certification,
which can vary between countries. Looking at US sites, it seems that the requirement is quite strict
for citrus trees to be shipped from the US to Canada.

For hobby growers, it might be easier to obtain seeds and start growing plants. Fortunately, seeds of
many citrus fruits are polyembryonic and if you retain the largest and strongest of the germinated sprouts
out of one seed, the tree will produce fruits very similar to its Mom’s.

Unfortunately, it is way past the season. Kabosu are harvested in early autumn, and Yuzu by late December.
As to Shishi Yuzu, the quality, in terms of taste and flavour, is said to be so inferior that I have never even
considered growing it. Shishi Yuzu is best regarded as ornamental fruits.

Within the group of Yuzu, the generally accepted grading is as follows:

1) Kitou Yuzu - Pros: most superior flavour, large fruit, Cons: contains lots of seeds with relatively little juice, takes years to start fruiting, tree has long and vicious thorns
2) Tadanishiki – Pros: seedless, as such contains lots of juice, thornless too, Cons: flavour not as strong as Kitou but better than Hana Yuzu, starts fruiting relatively early, fruit size smaller than Kitou but larger than Hana Yuzu
3) Hana Yuzu – Pros: starts fruiting extremely early, most prolific, thornless, tree can be kept very compact, Cons: least flavour, smallest fruit, contains seeds

There are other varieties of Yuzu specific to some regions of Japan, but the above are the most widely available types.

N.B.: Tadanishiki can start growing thorns if left unattended. That is what’s happening to mine, as I am trying to let it grow tall,
by planting it in the ground.

It may be also interesting to note that, after Karatachi, Yuzu (most likely Kitou) seedlings are most widely used as the base plant for
grafting other citrus trees. This is because both Karatachi and Yuzu are robust plants as well as being cold hardy, and the
grafted plant is thought to benefit from these characteristics.

Re Kabosu, my honest thoughts about this is that it is just something to fill in the time whilst waiting for the Yuzu season.
The flavour is not particularly strong or individual. I feel that Kabosu is useful only because the Japanese dishes for which
Kabosu is used is not very “smelly”. They are normally used for masking the smell of fish, as well as for “tasting the season”.

Just like Yuzu, the Kabosu with stones has less juice, whereas the seedless Kabosu is very juicy. I grow only the seedless Kabosu
because the strength of the flavour is the same, whilst the skin is thinner. Kabosu is used while they are green, when the flavour is the strongest.
As a green fruit, the normal Kabosu with its thick skin is rock hard and you cannot squeeze the little juice it contains. With the seedless Kabosu,
you can squeeze with one hand.

How do you get seeds out of seedless Yuzu or Kabosu? By cross pollination, you can get a few seeds in a fruit.

Therefore, you will have to wait until the end of the year for both Kabosu and Yuzu (Kabosu seeds will ripen when the fruits are yellow).

Look at it this way, you may be the happiest when waiting in anticipation (though you may not feel so), than when you have actually got it.

Regards,

F*****


Cher Louis,

félicitations pour ton yuzu. Les yuzus que j'ai en extérieur n'ont pas encore commencé à bourgeonner.

La boutique en ligne dont tu m'as parlé est le leader en termes de vente en ligne au Japon vers les particuliers. Ils vendent des plantes encore jeunes à des jardiniers amateurs comme toi et moi, et n'ont aucune envie d'exporter quoi que ce soit. Quand bien même tu trouverais une personne décidée à exporter, il faudrait que tu sois un client professionnel et pas un particulier. Les autorisations sanitaires ne valent le coup que lorsqu'il y a beaucoup d'argent en jeu, et elles changent en permanence, en fonction du pays. J'ai même poussé la curiosité jusqu'à regarder quels seraient les prérequis pour envoyer une plante des États-Unis au Canada.

Pour les passionnés d'agrumes, il est plus facile d'obtenir des graines et de faire parvenir ces semis à maturité. Heureusement, la grande majorité des agrumes produit des poly-embryons. En sélectionnant les nucelles les plus vigoureux, tu obtiendras des copies conformes à la maman.

Malheureusement, la saison est déjà terminée. Le kabosu se récolte au début de l'automne, et le yuzu à la fin du mois de décembre. Le yuzu lion est si faible en termes de parfum et de goût que je n'ai même pas envisagé d'en faire pousser. Pour te dire, au Japon on le voit surtout comme un fruit ornemental.

Parmi les papedas, on parle des fruits de cette façon, chez nous :

1) Kitou Yuzu - avantages : très parfumé, fruit assez gros inconvénients : contient énormément de pépins et peu de jus, il faut des années pour obtenir des fruits, et l'arbre possède d'énormes épines acérées.

2) Tadanishiki – avantages : ne contient pas de pépins, beaucoup de jus, n'a pas d'épines. Inconvénients : le parfum n'est pas aussi fort que celui du kitou, mais il est meilleur que celui du hana yuzu, la mise à fruits est relativement précoce, la taille des fruits est supérieure à celle du hana yuzu mais inférieure à celle du kitou

3) Hana Yuzu – avantages : extrêmement précoce, très prolifique, sans épines, et les arbres peuvent être taillés de façon à maintenir un feuillage assez dense. Inconvénients : parfum le moins prononcé des trois, les fruits sont les plus petits des cultivars, et ils contiennent des pépins.

Il y a d'autres variétés de yuzu qu'on ne trouve que dans certaines régions du Japon, mais celles dont je viens de te parler sont les plus connues et répandues.

N.B. : le Tadanishiki peut se remettre à produire des épines s'il est laissé à l'abandon. C'est ce qui est arrivé au mien, tandis que j'essayais de lui faire prendre de la hauteur, après l'avoir transplanté en pleine terre.

Tu noteras aussi qu'au Japon, après le poncirus (ndt : le poncirus est appelé karatachi en romanji), le yuzu est le porte-greffe le plus prisé pour d'autres essences d'agrumes, pour la bonne raison qu'à l'instar du poncirus, le yuzu est une plante très robuste qui résiste bien aux conditions climatiques rigoureuses. On dit que la plante greffée bénéficie grandement de ces caractéristiques.

En ce qui concerne le kabosu, pour être totalement franche, c'est un fruit qu'on vend pour combler un vide en attendant la saison du yuzu. Son parfum est médiocre et il n'a rien de vraiment unique. J'ai l'impression qu'on ne s'en sert que pour parfumer des plats qui n'ont pas besoin d'arômes puissants, en cuisine japonaise. On s'en sert pour masquer l'odeur des poissons, ou comme fruit de table d'automne.

Comme le yuzu, le kabosu possède beaucoup de pépins et n'a que peu de jus, et les variétés sans graines sont plus juteuses. Je ne fais pousser que le kabosu sans pépins, son écorce est plus fine. On les récolte alors qu'ils sont encore verts, c'est là que leur parfum est le plus fort. Quand on le récolte vert, il est dur comme de la pierre et on ne peut pas obtenir de jus en le pressant dans la main. Le kabosu sans pépins peut se presser plus facilement à la main.

Comment obtenir des graines de yuzu ou de kabosu dits seedless ? Quand on fait un peu de pollinisation croisée, on obtient quelques graines.

Malgré tout, il va falloir que tu attendes la fin de l'année pour ces deux cultivars (les pépins de kabosu sont matures quand le fruit devient jaune).

Vois-le de la façon suivante : il se pourrait que la perspective d'obtenir des fruits de ces arbres te comble plus de bonheur que d'avoir réellement ces fruits entre tes mains.

Bien à toi,



Intéressant, non ?
"La glace brûle plus profondément que le feu, mais l'herbe se souvient de la caresse du soleil." Dany Laferrière, L'énigme du retour
Avatar de l’utilisateur
Lewie
 
Message(s) : 763
Inscription : 17 Mars 2014, 22:37
Localisation : Montréal, Québec, Canada, zone 5B

Re: Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par rocagrume » 30 Mars 2015, 17:31

ouah ça c'est un très bon résumé de ces différents agrumes.
Tu as décidé quoi alors ?
Que vas-tu prendre comme fruits ?
Avatar de l’utilisateur
rocagrume
 
Message(s) : 3103
Inscription : 23 Mars 2014, 18:45
Localisation : puicheric 11800

Re: Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par Lewie » 30 Mars 2015, 17:37

J'sais pas, mais ça fait du bien d'avoir un point de vue non exotique sur la chose, ça désintoxique pas mal :)
"La glace brûle plus profondément que le feu, mais l'herbe se souvient de la caresse du soleil." Dany Laferrière, L'énigme du retour
Avatar de l’utilisateur
Lewie
 
Message(s) : 763
Inscription : 17 Mars 2014, 22:37
Localisation : Montréal, Québec, Canada, zone 5B

Re: Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par rocagrume » 30 Mars 2015, 17:42

C'est sur que de discuter avec quelqu'un qui utilise les fruits pour cuisiner, c'est plus clair et plus objectif.
Il n'y a aucun intérêt financier de pousser les gens à acheter des agrumes qui pour elle ne sont pas intéressant pour la cuisine
Elle te donne juste son avis et ça c'est bien.
Avatar de l’utilisateur
rocagrume
 
Message(s) : 3103
Inscription : 23 Mars 2014, 18:45
Localisation : puicheric 11800

Re: Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par Doc » 30 Mars 2015, 18:12

Les acides Jap, c'est bien ce que j'ai toujours dit, une mode mise en place par les restos bobo de Panam a grand renfort de baratin par le futur retraité du 66.
Remarque, c'est la meme chose avec ces navets de c,caviar, ca n'arrive pas a la cheville d'une bonne lime ou d'un vulgaire citron jaune.
Doc
 
Message(s) : 8279
Inscription : 22 Oct 2013, 16:53
Localisation : Caraïbes

Re: Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par Lewie » 30 Mars 2015, 18:18

Cela dit, à côté des australiens et des acides japonais, je n'ai senti un fruit aussi parfumé que le yuzu.
"La glace brûle plus profondément que le feu, mais l'herbe se souvient de la caresse du soleil." Dany Laferrière, L'énigme du retour
Avatar de l’utilisateur
Lewie
 
Message(s) : 763
Inscription : 17 Mars 2014, 22:37
Localisation : Montréal, Québec, Canada, zone 5B

Re: Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par bourru » 30 Mars 2015, 18:36

Et encore mieux!
Quand vous aurez goûté le calamondin d'Hiroshima..
Une vraie bombe.. :lol:
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet, Georges Courteline
Et, si le politiquement incorrect ne vous fait pas peur, rendez-vous sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
bourru
 
Message(s) : 1583
Inscription : 20 Oct 2013, 21:53
Localisation : 07 Cévennes ardéchoises

Re: Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par arno433 » 30 Mars 2015, 21:35

bourru a écrit :Et encore mieux!
Quand vous aurez goûté le calamondin d'Hiroshima..
Une vraie bombe.. :lol:


:lol: :lol: :lol:


Lewie : merci pour ce superbe témoignage qui est très plaisant à lire et qui remet les idées en place (même si Doc s'efforce à le répéter à longueur de journée, des fois ça a du mal a rentrer :lol: )
Avatar de l’utilisateur
arno433
 
Message(s) : 1990
Inscription : 13 Fév 2014, 09:52
Localisation : Pas loin de Marseille

Re: Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par Lewie » 30 Mars 2015, 21:41

Pour moi le plus important c'est qu'il y a du bon à prendre partout. Le yuzu kitou est un incontournable et il résume ce que je cherche chez un papeda : un parfum inégalé.

Pour l'instant, c'est ce qui justifie l'essentiel de mes recherches à ce sujet.

Le parfum qui se dégage d'un fruit frais et des fleurs de l'arbre justifient à eux seuls tout l'amour que je porte aux agrumes :)
"La glace brûle plus profondément que le feu, mais l'herbe se souvient de la caresse du soleil." Dany Laferrière, L'énigme du retour
Avatar de l’utilisateur
Lewie
 
Message(s) : 763
Inscription : 17 Mars 2014, 22:37
Localisation : Montréal, Québec, Canada, zone 5B

Re: Effet de mode, et point de vue du soleil levant

Message par Gecobower » 30 Mars 2015, 22:53

+1 :roll:
Merci pour ce reportage et je suis entièrement de ton avis Lewie.
Gecobower
 
Message(s) : 2091
Inscription : 28 Oct 2013, 14:49
Localisation : Aix en Provence

Suivant

Retour vers Papedas

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité