néonicotinoïdes, une belle merde...

néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par NicoAgrumes » 16 Oct 2020, 08:43

https://www.facebook.com/watch/?v=397368774597201

Un reportage très intéressant qui montre l'inutilité de réautoriser les néonicotinoïdes pour la betterave sucrière...mais le lobby des gros industriels de la terre a bien fonctionné auprès des députés...
Avatar de l’utilisateur
NicoAgrumes
Administrateur
 
Message(s) : 4155
Inscription : 16 Oct 2013, 06:10
Localisation : 57000 METZ

Re: néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par BrunoM » 16 Oct 2020, 22:50

La jaunisse de la betterave est réellement un problème. Quand on perd une grande partie de sa récolte ce n'est pas marrant.

L'agriculteur qui parle est dans le nord et, tant mieux pour lui, le nord est relativement peu touché c'est surtout au "sud" de Paris que les cultures de betteraves sont touchées.

Maintenant que les néonicotinoïdes soient de la merde c'est sur. Dans les champs de betterave c'est un moindre mal car elles ne fleurissent pas. La betterave est bisannuelle, la première année elle fait du sucre comme réserve et la deuxième année elle mange son sucre et fleurit. On ne la laisse pas fleurir elle est récoltée en fin de première année donc les abeilles ne vont pas dessus. Ce n'est pas comme le tournesol.
Avatar de l’utilisateur
BrunoM
 
Message(s) : 105
Inscription : 18 Jan 2020, 19:56
Localisation : Herblay sur seine (Région Parisienne)

Re: néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par NicoAgrumes » 17 Oct 2020, 08:31

Tout ça je le sais déjà.
Ces maladies apparaissent et se répandent à cause de la culture intensive, il va falloir changer de modèle économique.
Avec toutes les saloperies répandues la terre des champs est morte, ça n'est quasiment plus qu'une base neutre sans vie...
Avatar de l’utilisateur
NicoAgrumes
Administrateur
 
Message(s) : 4155
Inscription : 16 Oct 2013, 06:10
Localisation : 57000 METZ

Re: néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par BrunoM » 17 Oct 2020, 10:02

D'accord mais pour changer de modèle économique il faut changer de mode de consommation et accepter de payer sa nourriture plus chère et ça personne ne veut!

Le sucre sur le marché mondial vaut environ 350€/tonne et il fluctue sans arrêt. Il faut un paquet de travail et d'investissements pour obtenir 1 kg de sucre à partir d'une graine de betterave ou d'une bouture de canne. Alors pour pouvoir faire fonctionner une sucrerie à ce prix et produire la demande mondiale il faut de l'intensif sinon on ne sait pas faire.

Depuis des années la part du pouvoir d'achat des ménages consacré à l'alimentation n'a fait que baisser. A la place les gens achètent des portables, font des voyages, etc. C'est ça qu'il faut accepter de changer, accepter de payer plus les produits agricoles et donc baisser son pouvoir d'achat pour le reste. Mais on veut le beurre et l'argent du beurre sans les contraintes.
Avatar de l’utilisateur
BrunoM
 
Message(s) : 105
Inscription : 18 Jan 2020, 19:56
Localisation : Herblay sur seine (Région Parisienne)

Re: néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par NicoAgrumes » 17 Oct 2020, 14:32

Tout à fait, mais au lieu de raisonner prix bas il faut raisonner pouvoir d'achat.
Avatar de l’utilisateur
NicoAgrumes
Administrateur
 
Message(s) : 4155
Inscription : 16 Oct 2013, 06:10
Localisation : 57000 METZ

Re: néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par NicoAgrumes » 18 Oct 2020, 10:04

Le passage à une agriculture plus raisonnée créerait des emplois ce qui diminuerait les charges qui pèsent sur tout le monde donc ce qu'on perdrait d'un côté on le gagnerait de l'autre. Mais ça les pseudo spécialistes à la solde des firmes de la chimie se gardent bien de nous le dire...
Avatar de l’utilisateur
NicoAgrumes
Administrateur
 
Message(s) : 4155
Inscription : 16 Oct 2013, 06:10
Localisation : 57000 METZ

Re: néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par BrunoM » 18 Oct 2020, 12:58

Sur le principe je ne suis pas contre passer à une agriculture plus raisonnée sauf que cela pose plusieurs problèmes:

1 - Il n'y aura pas d'agriculture raisonnée sans hausse des prix et baisse des rendements. C'est une illusion de penser autrement. Cela veut dire:
1.1 soit une augmentation de la part du revenu des ménages affectée à l'alimentation et par le jeu des vases communicants la baisse de la part consacrée aux autres activités (loisirs, électronique, etc.). Il doit donc y avoir un arbitrage du pouvoir d'achat qui sera perçu pas les ménages comme une baisse de ce même pouvoir d'achat. Je suis personnellement tout à fait d'accord de payer plus pour manger mieux et plus sain.
1.2 soit des subventions pour maintenir les agriculteurs à flot ce qui revient au même car ce sont les impôts qui payeront et une redistribution d'argent qui ne se fera pas ailleurs (hôpitaux, éducation ou justice par exemple). Je suis contre ce système de subventions car je le trouve pervers et néfaste au final même si il semble indolore.

2 - Passer à une agriculture avec plus de mains d'œuvre et moins d'intrants dans un marché ouvert reviendrait à se faire inonder de produits agricoles par des pays qui se contrefoutent de l'environnement. Je pense par exemple au Brésil (entre autres) qui a d'immenses exploitations mécanisées, brûle ses forêts et tue ses indiens et du coup maintient bas les prix agricoles au niveau mondial (sucre, soja, etc. ). Du coup vous augmentez les coûts en France et maintenez bas les cours mondiaux ce qui revient au final à fusiller votre agriculture ou à la subventionner à mort (cf point 1.2.)

Dans les circonstances actuelles, il y a de la place pour une agriculture dites raisonnée que pour:
- les marchés à forte valeur ajoutée où les produits sont peu concurrencés par l'extérieur
- une volonté politique comme par exemple vouloir que toutes les cantines servent du bio. A noter que dans ce dernier cas il s'agit de subventions payées par les mairies car le prix du repas n'augmente pas.
- une frange de la population qui soit a de bons revenus soit a une conviction suffisante. Cela devient souvent du marketing quand on voit tous les produits dits bio qui n'en ont que le nom! Mais c'est peut être la voie la plus intéressante pour le futur.
Avatar de l’utilisateur
BrunoM
 
Message(s) : 105
Inscription : 18 Jan 2020, 19:56
Localisation : Herblay sur seine (Région Parisienne)

Re: néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par NicoAgrumes » 18 Oct 2020, 18:23

Le postulat de base est faux : les rendements, par exemple, de la permaculture au m2 sont plus élevés que la culture "classique ".
Avatar de l’utilisateur
NicoAgrumes
Administrateur
 
Message(s) : 4155
Inscription : 16 Oct 2013, 06:10
Localisation : 57000 METZ

Re: néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par BrunoM » 18 Oct 2020, 20:39

On ne peut pas comparer les surfaces exploitées ne sont en rien comparables. Mettez toute la France en perméaculture et on en reparle.

On peut faire un très bon rendement sur une petite surface en y passant du temps et en soignant tout au quart de poil mais si on a des centaines ou des milliers d'hectares à gérer ce n'est pas pareil.
Avatar de l’utilisateur
BrunoM
 
Message(s) : 105
Inscription : 18 Jan 2020, 19:56
Localisation : Herblay sur seine (Région Parisienne)

Re: néonicotinoïdes, une belle merde...

Message par NicoAgrumes » 18 Oct 2020, 22:07

C'est tout à fait possible avec un autre système, totalement révolutionné.
Revenir effectivement à des petites surfaces, plus d'agriculteurs etc etc
Mais bon quand on a pas envie de changer on trouve toutes les excuses surtout si on essaie de l'imaginer via le prisme de l'actuel.
On est excédentaires en production dans de nombreux domaines et on inonde à bas prix des pays pauvres dont on tue littéralement la production locale...ça aussi c'est inadmissible...(exemple : le poulet en Afrique)
Avatar de l’utilisateur
NicoAgrumes
Administrateur
 
Message(s) : 4155
Inscription : 16 Oct 2013, 06:10
Localisation : 57000 METZ

Suivant

Retour vers Bio, culture raisonnée, organique

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité